Le tarot de Marseille

Le tarot de Marseille n’est pas la seul oracle nous permettant de tirer les cartes. Il en existe d’autres mais ici nous allons parler de celui-ci car c’est le plus important et il vaut bien une page complète.
Nous conseillons de bien lire cette page car il est clair que dans les cartes il y a des secrets que l’on pense connaître mais qui sont en fait des points plus obscurs qu’on le pense.
C’est parce qu’il y a des petits détails importants qu’il faut prendre le temps de connaître l’origine et les secrets du tarot.

Origines italiennes

Ce n’est pas à Marseille qu’est né le tarot mais dans le nord de l’Italie. Si on le relie  à Marseille c’est parce que les guerres de François 1er nous ont permis de trouver ces cartes.
A l’origine, il semble que le tarot ne fut pas divinatoire mais juste un jeu pour s’amuser dans la haute sphère Italienne du pouvoir. C’est donc une famille de mécène, les Visconti, qui ont fait une commande de cartes et c’est comme cela qu’est né le jeu qui deviendra la base de celui que l’on connaît aujourd’hui.

Voici une des cartes du tarot Visconti

Une carte du tarot Visconti

C’est la roue de la fortune. Aujourd’hui c’est un arcane majeur, c’est-à-dire une des 22 cartes principales de l’oracle.
Si on regarde bien, on se rend compte de sa similarité avec la carte de la roue de la fortune que l’on connaît aujourd’hui. Car tout est déjà là, il n’y a que les couleurs qui changent et c’est comme cela pour la majeure partie des autres arcanes.

Il est fait pour montrer plus que l’imaginaire.

Il est fait pour s’insérer dans la vie quotidienne, pour en montrer tous les aspects. Allant des problèmes d’amour à la vie spirituelle, il couvre un spectre étonnamment large dans si peu de représentations. Car il faut rappeler que la plupart du temps on utilise que 22.

On pourrait penser que les nobles de l’époque de la renaissance n’aient pas grand-chose à voir avec les préoccupations du commun des mortels du XXIe siècle et pourtant ses dessins n’ont jamais été aussi actuels. On peut très bien demander au tarot si on va avoir un enfant ou si on va tomber amoureuse.
Il en va de même pour les questions liées à l’argent, au travail, au voyage, à la spiritualité. C’est un des plus complets.

Et puis il a évolué au XIXe siècle pour devenir le jeu que l’on connait aujourd’hui.

Il a été revisité par Camoin qui l’a épuré et y a ajouté des couleurs. Aujourd’hui il est plus lisible mais les bases sont toujours les mêmes. Ainsi les cartes comme la Mort, l’Amoureux, la Maison-Dieu, l’empereur ou l’impératrice… Tout y est!

En voici un exemple:

Une carte de tarot moderne

L’empereur était déjà dans le tarot Visconti mais on peut voir ci-dessus qu’aujourd’hui le dessin est bien plus lisible. On peut y voir que des signes ont été ajoutés, comme le bouclier, l’aigle qui sont intéressants à interpréter dans le cadre d’une séance divinatoire.
Il y a juste ce qu’il faut de signes à interpréter car il en faut mais pas trop. En effet, des signes trop nombreux peuvent jeter le trouble dans les interprétations.

Voyance fiable avec le tarot

C’est sans doute la plus fiable des méthodes c’est pour cela qu’elle est si populaire. Quand on pose des questions au tarot on se rend compte que les réponses sont vraiment là et qu’il ne fait que rarement des erreurs. C’est par ce que celui qui tire les cartes est au centre des événements et se fait parfois sa propre voyance, il est vrai.
C’est-à-dire que quand on voit le résultat on est souvent très près de la réalité. Même si on n’est pas professionnel et même si on n’a jamais eu de vision au cours de sa vie on s’étonne de tant de fiablilité.

Puisque tout le monde peut les utiliser, autant ne pas s’en priver.

Le problème est que c’est tellement facile que des tas de gens y voient une opportunité de faire de l’argent et se lancent dans la cartomancie sans avoir vraiment travaillé le sujet. C’est pour cela qu’il est si intéressant de prendre les choses en mains car on a bien plus de chances de recevoir des prédictions justes.

C’est du voyant dont il faut se méfier plus que du support.

Se faire sa propre voyance

C’est simple, il suffit de se connecter à internet ou mieux de s’acheter un jeu. Comme ça on peut avoir des prédictions super intéressantes sur son avenir et gratuitement. Car il ne faut pas croire qu’un tirage gratuit soit de plus mauvaise qualité que certains payants quand on voit ce que font les grands sites.
Dans les grands sites de voyance par audiotel, il y a vraiment des cas. Des gens qui ne connaissent rien du tout et qui veulent juste se faire un maximum d’argent en gardant de pauvres gens dans la douleur. En effet, c’est quand on se pose des questions amoureuses, de santé ou graves que l’on passe le pas du service payant. C’est donc à ce moment là que l’on peut faire le plus d’erreurs et débourser le plus d’argent et ça les plateformes audiotel le savent très bien.

Donc faire la démarche de prédire son avenir c’est intéressant et beaucoup plus facile qu’on le croit. Les résultats sont tout de suite là et ils sont plutôt fiables.
Si on pose plusieurs fois la même question en plusieurs jours, les mêmes réponses reviendront souvent.

Y a-t-il d’autres oracles?

Oui, car le tarot n’est en réalité pas le plus clair de tous. Par la suite d’autres oracles sont apparu comme l’oracle de Belline ou le petit Lenormand.
Nous ne citons que ceux-là tout de suite mais il y a en a d’autres.

Ces jeux sont plus clairs et plus faciles à utiliser car ils n’ont pas trop de signes à interpréter et chaque signification va droit au but. Donc si le tarot de Marseille reste numéro 1 dans le monde, il est possible de songer à d’autres solutions, surtout si on débute.